Pas encore inscrit ? Rejoins dès maintenant notre communauté de passionnés !
facebooktwitterYoutubemail
Ptites Bêtes Du Net

Le co-voiturage animalier : vous vous en servez ?
Oui !
24%
 24% [ 9 ]
Non !
26%
 26% [ 10 ]
Un jour, peut-être...
50%
 50% [ 19 ]
Total des votes : 38
Derniers sujets

Partagez | 

Les différents types de litières.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
_Banzaii.
Furet intello
Furet intello
avatar


MessageSujet: Les différents types de litières.   Mar 6 Avr 2010 - 13:12


V
ous êtes nombreux à vous questionner sur le type de litière qui serait le meilleur pour vos souris. Cet article a donc pour but de vous aider à faire votre choix, et le bon j’espère !
En règle générale, pour ceux qui ont acheté leur(s) souris en animalerie, il vous a été conseillé les copeaux de bois, à éviter pourtant pour ces raisons. Méfiez-vous donc des (mauvais) conseils donnés en animalerie par des vendeurs bien trop souvent peu renseignés, voire inexpérimentés sur les animaux qu'ils vendent.

Votre souris vivant presque tout au long de sa vie dans sa cage, le nez au ras du sol, ayant les voies respiratoires assez sensibles ainsi qu'une manie de tout grignoter, il est impératif que vous lui fournissiez (au minimum) une litière non-toxique, qui n'aura aucun impact nocif sur sa santé.

A savoir que les gros conditionnements, souvent présentés par paquets de 20 kg (120 litres), sont beaucoup moins chers que les plus petits (10 à 30 litres). Cependant, bien que très bon marché, ces litières sont originellement destinées aux chevaux et donc pas forcément très bien dépoussiérées pour nos petits rongeurs. De plus, certains membres ont déjà rencontré le problème de paquets stockés à l’extérieur et dont l’intérieur a fini par pourrir (donc bons à jeter).
Veillez donc à vérifier l’aspect général des litières dans ce type de conditionnement et s’il vous est ensuite possible de le ramener en cas de problème de moisissures.

Bien entendu, toute litière aromatisée est à supprimer de votre liste de courses : en plus d’irriter les voies respiratoires et de perturber l’odorat de votre souris, elle l’incite à marquer davantage.

Vous pouvez également choisir de faire un mélange de deux litières adaptées, telles que le chanvre ou le lin avec le maïs, etc…

Les prix indiqués dans ce post-it sont approximatifs, ils peuvent varier d’un commerce à l’autre, selon les marques, les pays et suivant les différents conditionnements.


Les litières adaptées :

Le chanvre (ou Aubiose) : *
Les avantages : Très peu poussiéreuse pour les petits conditionnements (10 à 30 litres), elle est également très douillette pour les pattes et présente un très bon pouvoir d’absorption (que ce soit de l’urine que des odeurs qui l’accompagne). Existe aussi en packs compactés, donc moins volumineux pour ceux qui ne disposent que de peu de place, car il s'avère que le chanvre est la litière la plus adaptée pour nos rongeurs à ce jour.
Les inconvénients : Il est possible que certaines souris ayant un système respiratoire fragile puissent développer des allergies, car elle peut être parfois un peu poussiéreuse. Dans ce cas, référez-vous au paragraphe « Litière de maïs ». Elle peut vous revenir assez chère (± 10,90€/30L) si vous ne la trouvez pas en gros conditionnement (20kg), malgré le fait que vous puissiez tomber sur un paquet non sec.

Le lin : *
Les avantages et inconvénients de la litière de lin sont quelque peu similaires à ceux du chanvre. Pour ceci, l'on préconise de faire un mélange de ses deux litières.
Les avantages : Tout comme le chanvre, le lin, douillet, est largement abordable en gros conditionnements (± 10,90€/20kg), trouvables dans la plupart des jardineries. Cependant, le pouvoir d’absorption est tout de même moindre à celui du chanvre ; les odeurs sont donc un peu plus omniprésentes.
Les inconvénients : En fin de paquet, cette litière, déjà pas mal volatile, se révèle assez poussiéreuse, ce qui ne convient pas aux souris sensibles des voies respiratoires. De plus, elle provoque quelques difficultés pour la construction du nid ou de tunnels, du fait d'une faible malléabilité. Pour ceux qui ont des tuyaux, les brins de lin passent à travers les trous en tombent un peu partout autour de la cage : aspirateur à passer au moins une fois tous les deux jours.

Le maïs : *
Les avantages : Trouvable sous forme de rafles de maïs, elle est souvent utilisée pour les souris ayant les voies respiratoires sensibles à la poussière ou allergique au chanvre puisqu’elle est en effet très peu poussiéreuse ou volatile. Son pouvoir d’absorption est correct vis-à-vis du chanvre ou du lin.
Les inconvénients : Très bruyante sur les parois de la cage, elle est également peu confortable pour les pattes, puisqu’il s’agit de grains, donc également assez lourde. Ceci dit, il semble qu'un bon nombre d'animaux ne tolèrent pas cette litière, causant de réels problèmes de pododermatites sur nos petits rongeurs. Il convient donc de la tester préalablement. Toutefois, une ingestion des grains composant cette litière peut mener à des problèmes d'occlusion intestinale ou de gonflements anomaux. Elle est trouvable dans certaines animaleries pour un prix assez élevé (± 11,90€/30L).

La litière de hêtre : *
Les avantages : Encore peu testée, il s’avère qu’elle est tout de même peu poussiéreuse, et peu volatile.
Les inconvénients : Cependant, elle ne semble pas absorber énormément, que ce soit l’urine que les odeurs. Prix quelque peu élevé (± 17,5€/15kg).

Tremble québécois (ou Aspen) : *
Les avantages : Cette litière, uniquement disponible au Québec, semble être douce pour les pattes, absorbante, peu poussiéreuse, et gardant bien les odeurs.
Les inconvénients : Assez légère, vous pouvez avoir également le même problème qu’avec le lin et devoir passer l’aspirateur assez souvent en cas de courses-poursuites. Elle est aussi légèrement onéreuse.

Litière de papier journal désencrée et compressée (ou Carefresh) : *
Les avantages : Du fait de sa possibilité à être renouvelée par compostage, cette litière stérile (aucun risque d'infestation de parasites) offre également un confort particulièrement apprécié par vos puces. Recyclée et peu poussiéreuse, elle est constituée de sur-plus de pulpes de bois et ne contient aucun élément polluant courant au sein des papiers recyclés.
Les inconvénients : Tout comme la litière de tremble, cette litière est très légère donc vole un peu partout autour de la cage, ce qui n'arrange rien à votre déco intérieure. De plus, elle s'avère un peu onéreuse, car on vous la propose pour ± 7€/14L.

Pulpes de pommes :
Les avantages : Trouvable en supermarchés, elle vous évite les visites en animalerie. Elle est de plus écologique, très absorbante et retient bien les odeurs.
Les inconvénients : Avec l’urine, cette litière se désagrège en fine particules poussiéreuses dans le fond de la cage, ce qui la rend finalement assez peu esthétique. Elle est aussi assez chère, son prix est similaire à celui du chanvre (± 22€/60L).

Litière pour chat à base de papier recyclé : *
Les avantages : Prévue initialement pour les chats, cette litière semble également convenir à nos petits rongeurs, de part sa non-toxicité et son absorption tout à fait correcte vis-à-vis des autres litières.
Les inconvénients : Peu confortable pour les pattes de par sa forme cylindrique, cette litière se révèle finalement assez bruyante contre les parois de la cage, difficilement trouvable et chère (± 5€/8L).

Litière de coton (ou No-smell) : *
Les avantages : Très douillette pour les pattes, cette litière se révèle être également très chaude pour les hivers ou grands froids. Vos souris peuvent l’utiliser pour garnir le nid et se tenir chaud. Très peu poussiéreuse (donc peu volatil) et biodégradable, cette litière semble de plus garder relativement bien les odeurs.
Les inconvénients : Très peu répandue en France, elle n’est achetable uniquement à l’étranger via des sites de ventes par internet, mais pour un prix assez élevé (± 22€/50L). Elle se révèle beaucoup trop chaude en été.


Les litières non-adaptées : A éviter !

Les copeaux de bois de résineux : *
Un article complet uniquement consacré au recensement des dangers que comportent les copeaux de bois : *.
Tout d’abord très poussiéreuse et ayant un très mauvais pouvoir absorbant des odeurs, cette litière est extrêmement toxique pour les voies respiratoires à cause du phénol. Litière malheureusement très utilisée puisqu'elle est vendue à un prix largement abordable (± 1€/kg).

Foin et/ou paille : */*
Assez poussiéreux et très peu absorbants, le foin et la paille peuvent également être infestés de parasites. Il convient donc de les passer au four pendant une durée de 30 minutes à 60°C ou de laisser votre paquet environ 24 heures au réfrigérateur. Si vous ne pouvez faire ce genre de manipulations, suspectez n’importe quelle perte de poils, croutes ou grattages intensifs. De plus, ces fourrages sont allergènes (pour les souris tout comme pour l’homme), si vous l’utilisez de façon permanente, ce qui de toute façon ne permet aucun contrôle des odeurs. De ce fait, on peut également souligner un manque d'hygiène apparent puisque la litière (servant en quelque sorte de toilettes) serait également comestible. Quant à la paille, elle s'avère finalement inutile, indigeste, inconfortable et ne présentant aucune valeur nutritive. Ces paquets sont vendus à prix largement abordable (± 3€/10L).
En revanche, vous pouvez donner de temps en temps du foin à votre souris, c’est un excellent régulateur intestinal.

Tremble français :
Ce bois ne doit pas être utilisé pour les rongeurs s'il a pour origine les productions ou forêts françaises ou européennes du fait d'une toxicité évidente, car les métaux lourds dans les sols sont absorbés par ce bois qui se révèle alors dangereux pour la santé de nos compagnons.

Litière minérale pour chats : *
Comme son nom l’indique, cette litière est loin d’être adaptée aux rongeurs, puisqu’elle est tout d'abord destinée aux chats. En effet, les litières pour chats contiennent des éléments hautement toxiques pour les souris qui n’hésiteront pas à en grignoter un bout. A court terme, l'ingestion de cette litière provoquera à coup sur des occlusions intestinales. D'autant plus que 90% des litières végétales pour chats semblent composées de résineux, et donc de phénols.

Papiers journaux : *
Trouvables dans vos boites aux lettres, les papiers journaux vous sont donc fournis presque en quantité illimitée pour rien. Cependant, l’encre utilisée lors de l’impression est souvent très toxique et sera donc ingérée par les souris qui ont la mauvais manie de tout grignoter (c’est-à-dire presque toutes !). En plus qu’être très peu absorbante, vous n’avez aucun contrôle des odeurs.

Sable (pour chinchillas) :
Extrêmement volatil, le sable est dangereux pour les voies respiratoires. Certains d’entre vous fourniraient ce sable à leur souris pour leur permettre de se rouler dedans et se nettoyer. Sachez que les souris n’en ont absolument pas besoin et vous les rendriez plus malade qu’autre chose. De même que pour le foin et la paille, le sable n'est pas hygiénique car les bactéries s'y développent deux fois plus vite. Il ne présente également aucun intérêt pour la construction du nid ou de tunnel et doit être absolument proscrit pour les jeunes en période de sevrage.

Coton :
A n’utiliser sous aucun prétexte (que ce soit pour le nid qu’en tant que litière). En effet, chez les petits ou nouveaux nés, il y a un gros risque d’enlacement des membres qui pourrait s’ensuivre d’amputations ou de malformations. Pour les souris de tout âge, il y a une possibilité d’obstruction intestinale et de gonflements anormaux si ingestion.

Lamelles de feuilles:
Bien que cette "litière" mette en avant le recyclage du papier, qu'elle soit peu couteuse et susceptible d'alléger vos poubelles, elle est déconseillée du fait de son absorption médiocre et ses bords coupants. Elle se révèle également un peu bruyante et, dans le cas de feuilles imprimées, l'encre est nocive en cas d'ingestion (le méthanol est hautement toxique).


Autres matériaux pouvant être utilisés en tant que litières :

Sopalin ou essuie-tout:
Litière à utiliser exclusivement suite à une opération chirurgicale afin d’éviter que la litière que vous utilisez ne colle à la plaie et n’augmente les risques d’infections.
Les avantages : Comme dit précédemment, les feuilles d’essuie-tout ne collent pas à la plaie, mais est également très douillette et bien absorbante. Accessoirement, la cage est très rapide à changer.
Les inconvénients : Bien que très absorbant, le sopalin ne garde pas du tout les odeurs et ça devient vite insupportable. Votre souris sera susceptible d’en prendre une bonne partie pour son nid ; bien souvent, le fond de votre cage sera à nu.

Nullodor : A tester. (± 8€/1,5kg)


Dernière édition par _Banzaii. le Mar 6 Avr 2010 - 13:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 

Les différents types de litières.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum