Pas encore inscrit ? Rejoins dès maintenant notre communauté de passionnés !
facebooktwitterYoutubemail
Ptites Bêtes Du Net

Le co-voiturage animalier : vous vous en servez ?
Oui !
24%
 24% [ 9 ]
Non !
26%
 26% [ 10 ]
Un jour, peut-être...
50%
 50% [ 19 ]
Total des votes : 38
Derniers sujets

Partagez | 

Burmilla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jully
Fondatrice
Fondatrice
avatar


MessageSujet: Burmilla   Lun 11 Oct 2010 - 16:48

Burmilla


Source photo


Concernant son histoire, la création de la race date de 1981 et résulte d’un croisement accidentel. C’est la Baronne Miranda von Kirchberg qui avait acheté un persan chinchilla mâle pour son mari. Peu avant la date prévue pour sa castration, il rencontra une femelle burmese à la robe lilas. Il naquit de cette union quatre chatons à la robe noire silver shaded. Il s’agissait de quatre femelles et deux d’entre elles, nommées Galatea et Gemma furent achetées par la Baronne. Elle décida avec une autre éleveuse de créer alors une nouvelle race et croisa à nouveau son persan avec une autre burmese. Il naquit alors en 1982 un mâle, qui, avec ses deux demi-sœurs est à l’origine de nombreuses lignées de burmillas.

Il fut décidé que cette nouvelle race ressemblerait au burmese anglais et elles rédigèrent le standard sur cette base. A l’heure actuelle, les standards du burmese et du burmilla sont d’ailleurs toujours identiques.

Le travail pour la reconnaissance de la race commença en 1983. La Baronne avait choisi de développer d’autres couleurs et ces chats sont actuellement reconnus sous le nom d’asians. L’autre éleveuse continuait à travailler les lignées silver et certaines associations félines reconnurent les burmillas comme une race à part entière dès 1989 pour la GCCF et en 1994 pour la FIFé. Beaucoup d’autres associations regroupent les burmillas avec les asians.

Pour les deux races, il fallut avoir recourt à des croisements consanguins afin de fixer certains traits, notamment le poil court. En effet, l’apport du persan avait amené le gène produisant le poil mi-long et il était indésirable. Le nom burmilla vient de la contraction de « burmese » et de « chinchilla ».

Cette race reste rare en France. On ne comptait entre 2003 et 2008 que 119 burmillas enregistrés, soit 0.11 % du total des chats de race en France. Le nombre moyen de naissances par an est de vingt.


Par rapport à son caractère, le burmilla, l'asian et le burmese partageraient le même caractère : doux, joueurs, et un peu bavards.

Ces traits de caractère restent toutefois parfaitement individuels et sont fonctions de l'histoire de chaque chat, indépendamment de sa race.


En ce qui concerne ses caractéristiques, le burmilla est un chat de taille moyenne à la silhouette semi-foreign. Les burmillas dont la silhouette serait trop orientale ou cobby seraient éliminés du championnat, tout comme les sujets à l’ossature fine ou à la petite taille.

Le corps et l’encolure sont bien musclés et le chat peut être plus lourd qu’il n’y paraît. Le dos est droit et le poitrail arrondi. Les pattes sont d’une longueur moyenne, proportionnelle au corps. Elles doivent être fines et les pattes arrière sont légèrement plus hautes que les pattes avant. Les pieds sont de forme ovale et bien dessinés.
La queue est de longueur moyenne, elle doit pouvoir toucher les épaules si on la replie le long du corps. Elle est moyennement épaisse et s’effile vers le bout qui est arrondi.

La tête est de taille moyenne et si on la regarde de face, elle forme un triangle court. Les pommettes sont larges, le crâne et le front sont légèrement bombés. Un crâne plat est considéré comme un défaut. De profil, on peut clairement voir le stop au niveau du nez qui se termine ensuite droit. Les nez busqués sont considérés comme des défauts. Le museau est légèrement arrondi et le menton est assez épais.

Les yeux sont grands, leur ligne supérieur s’incline vers le nez tandis que la ligne inférieur est arrondie. Les yeux doivent être bien espacés sur la tête. C’est avant tout leur forme et non leur couleur qui prime. Le standard précise toutefois que leur couleur doit être vive. Des yeux à la forme orientale ou ronde, trop proches sur la tête ou très petits sont des défauts. Les couleurs admises sont le jaune et le vert dans toutes leurs nuances, avec une préférence pour le vert chez les burmillas à la robe silver.

Les oreilles sont de taille moyenne, larges à la base et à l’extrémité arrondie. Elles doivent, comme les yeux, être bien espacées sur la tête. Vu de profil, les oreilles pointent vers l’avant.

La fourrure du burmilla est courte et pratiquement sans sous-poil. Le poil doit être fin, doux et brillant et se coucher sur le corps.

Les robes acceptées sont le solide dans toutes les couleurs et le silver shaded, silver smoke, golden shaded et tipped. Les taches blanches sur le corps sont des défauts éliminatoires.

Les croisements avec le burmese, l’asian et le tiffany sont autorisés.

Les robes tipped, shaded ou smoke que portent la plupart des burmillas sont des variantes de la robe tabby dont les poils sont agoutis. Un poil agouti classique est composé de plusieurs bandes de couleurs en alternance. Chez les tipped, les shaded et les smoke, la bande foncée est repoussée au bout du poil. Tipped s’emploie lorsque seul un petit bout du poil est noir et smoke lorsque la majorité du poil est foncé. Le shaded se situe entre les deux.

Ces robes se retrouvent principalement chez le persan chinchilla dont descendent les burmillas.





Si vous avez des photos (qui vous appartiennent ou libres de droits) ou des informations à ajouter, n'hésitez pas à le faire à la suite de ce post. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
 

Burmilla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum