Pas encore inscrit ? Rejoins dès maintenant notre communauté de passionnés !
facebooktwitterYoutubemail
Ptites Bêtes Du Net

Le co-voiturage animalier : vous vous en servez ?
Oui !
24%
 24% [ 9 ]
Non !
26%
 26% [ 10 ]
Un jour, peut-être...
50%
 50% [ 19 ]
Total des votes : 38
Derniers sujets

Partagez | 

Les Insoumis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Éclipse
Poisson bulleur
Poisson bulleur
avatar


MessageSujet: Les Insoumis   Sam 19 Oct 2013 - 17:17

Wow. Je viens de finir ce livre, et c'est ma première impression. C'est prenant, je l'ai acheté hier et je ne pouvais plus m'en détacher. Bon, je vais peut-être vous écrire un truc plus compréhensible.

Auteur : Alexandra Bracken
Titre : Les Insoumis ( tome 1 )
Nombre de pages : 506
Personnages principaux : Ruby ( narratrice ), Lee ( Liam ), Chubs ( Charles ), Su ( Suzume )
Résumé : Dans un futur proche, les adolescents ont été décimés par un virus inconnu. Les survivants, dotés de pouvoirs psychiques incontrôlables, sont classés par couleurs en fonction du danger qu'ils représentent, et parqués dans des camps. Ruby et quelques autres refusent cette fatalité et s'enfuient. Échapperont-ils à leurs poursuivants ? Et surtout, parviendront-ils à maîtriser leurs pouvoirs sans perdre leur âme ?
Dans un monde à la dérive, leur liberté fait peur. Pourtant, l'avenir est entre leurs mains.

J'ai adoré ce livre parce qu'on peut le penser "simple" en lisant le résumé, mais c'est profond, on ressent parfaitement les sentiments des personnages. Pour vous dire, j'avais envie de pleurer en lisant la fin. J'aime bien parce que ce n'est pas un livre où ça finit en "ils ont réussi à sauver le monde, ils sont heureux et tout redevient tout beau tout rose". Je vous met deux des passages qui m'ont le plus plu, plus une parole que je trouve marquante car très appropriée :

"Ce n'est pas à toi, hurla mon esprit. Ça ne t'appartient pas.
Mais comment ce que je voyais pouvait-il lui appartenir ? Venir de lui ? Ces images étaient-elles... des souvenirs ? Des pensées ?
Puis je vis d'autres scènes. Un jeune garçon, allongé sous la lumière clignotante du scanner. Jaune. Mes lèvres formèrent le mot, comme si c'était moi qui le prononçais. Je vis une petite fille rousse, de l'autre côté d'une pièce semblable à celle-ci ; elle leva un doigt et la table qui se trouvait devant elle monta de quelques centimètres. Bleue. Une nouvelle fois, la voix de l'homme dans ma tête. Un garçon tenant un crayon dans ses mains, le fixant avec une intensité effrayante... le crayon s'enflammant. Rouge. Des cartes avec des images et des chiffres devant le visage d'un enfant. Vert.
Je fermais plus fort encore les yeux mais ne pus échapper à la scène suivante : rangs de monstres muselés. J'étais au-dessus d'eux, les regardais à travers une vitre trempée de pluie. Je vis les menottes et les chaînes. Je vis tout.
Je ne suis pas comme eux. Je vous en prie, je vous en prie..."

( Page 27 )

(Page 304, c'est un souvenir)

"J'allais près de ma mère et l'embrassai pour lui dire bonne nuit. Sa joue était lisse et fraîche, enduite d'une crème sentant le romarin. A l'instant où j'y posai les lèvres, je sursautai, un éclair blanc brûlant l'intérieur de mes paupières. Pendant un moment étrange, mon visage apparut devant une longue succession de pensées embrouillées, puis s'estompa, comme une photo à la dérive sur une eau noire.
[...]
_Ne fais pas de difficultés et tout se passera bien. Je sais que tu es affolée, mais je peux t'assurer que je ne suis pas ta mère. Je ne sais pas comment tu es entrée dans cette maison, et franchement, je m'en fiche...
_J'y habite ! criai-je. J'habite ici. Je suis Ruby !
[...]
La porte s'ouvrit et elle me poussa dans l'air glacé de janvier. Je trébuchai sur le béton sale, taché d'huile, parvins à reprendre mon équilibre sans avoir heurté le flanc de sa voiture. La porte se ferma derrière moi et le verrou claqua.
[...]
Elle devait parler à ma grand-mère. Grand-mère lui ferait entendre raison.
_Je n'ai pas d'enfant. Elle n'est pas à moi... J'ai déjà téléphoné... Non... tais-toi ! Je ne suis pas folle ! "

(Parole de Samantha ( Sam ) page 22, et reprise dans un souvenir de Ruby page 506)

"N'aie pas peur. Ne montre rien."

En bref, ce livre m'a vraiment plu, et j'attends impatiemment la sortie du tome 2 ! Et désolée pour ce pavé  
Revenir en haut Aller en bas
 

Les Insoumis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum